Projection du film « Sauvons la Roya » le 23 mai à Fontan – 19h30

PROJECTION / DEBAT AU CINEMA
DE FONTAN
 LE VENDREDI 13 MAI 2016 à 19h30

 « Lettre ouverte aux décideurs des politiques de transport des
massifs alpins », réalisé en 2015 par Leonor Hunebelle



Ce film donne la parole aux
élus locaux, départementaux et régionaux, ainsi qu’aux associations et aux
habitants, sur le thème des transports et des impacts sur notre santé, notre
qualité de vie, des décisions qui sont prises.
La fermeture du tunnel de
Tende, même échelonnée pendant 6 semaines, est une catastrophe économique pour
les commerçants de la Roya.
Le déferlement de
poids-lourds et de véhicules légers supplémentaires suite au doublement à Tende
sera aussi une catastrophe pour les villages traversés. Les services de l’Etat
nous annoncent 4700 véhicules/jour dont environ 220 poids lourds à l’horizon
2030. Soit 1/3 de véhicules légers en plus qu’actuellement, et une estimation
pour les poids lourds qui ne tient pas compte à nos yeux du trafic
international qui va s’engouffrer sur cet axe sans péage et sans régulation
sauf celle des matières dangereuses. Pourquoi ce refus de la part des services
de l’Etat de réguler la circulation alors que notre qualité de l’air est déjà
moyenne à médiocre plus d’un jour sur deux de l’année (données Air Paca) ?
Est-ce notre destin que de
devoir subir en montagne les problèmes non résolus liés à la circulation
exponentielle sur le littoral, à laquelle la vallée va servir d’exutoire ? Veut
on accepter les conséquences liées à la réalisation d’un axe européen (la RD6204
est aussi E74) à haut débit de circulation sans régulation ?
La situation quotidienne que
vivent les habitants de Demonte, village italien situé à 60 kms de la Roya, est
décrite dans le film.
Elle est très instructive de ce qui nous attend ici, de jour comme de
nuit. Cela fait plus de 40 ans qu’ils attendent un contournement qu’on leur a
promis, et alors qu’ils ont cessé d’espérer, le flux de camions lui augmente
toujours.
Pour l’avenir de la Roya, il
est encore temps d’inverser le désastre programmé. Habitants de la Roya,
mobilisez-vous, car après ce sera trop tard. Il y a des solutions alternatives,
comme la pérennisation de notre ligne de train, avec des investissements
débloqués de suite,  une convention de
1970 enfin réexaminée et un seul tube routier sécurisé de circulation à Tende,
pour limiter les flux.
C’est le moment d’envoyer au
Scot en cours d’élaboration (
scot@carf.fr copie à sauvons.la.roya@gmail.com )  vos souhaits pour une vallée qui reste
rurale, vivable, où notre santé sera préservée de la pollution automobile, où
l’agriculture locale et un tourisme vert basé sur nos richesses patrimoniales
naturelles et culturelles se développeront de manière durable.   Si nous devenons la banlieue du littoral,
nous risquons d’y perdre nos richesses et notre âme.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *