DESOBEIR OU SOUFFRIR EN SILENCE

Nous ne parlerons pas ici de notre vallée transformée en axe routier international à flux tendu. Non. Car cela ne servirait à rien.   Chacun(e) peut sentir la pollution aux particules fines et à l’ozone qui pourrit la santé de tous, et en premier lieu celle des gosses et des vieux.   Chacun(e) réalise en croisant les camions fous dans les virages de nos petites routes que la vie ici n’est qu’une roulette russe.   Chacun(e) comprend qu’après la mort programmée du train, nous sommes obligés de prendre la voiture et de risquer chaque jour nos vies.   Et surtout, chacun(e) réalise qu’on ne nous a jamais demandé notre avis sur un problème qui pour nous peut être une question de vie ou de maladie, de vie ou d’accident, de vie ou de mort.Les politiciens locaux proclament qu’ils n’y peuvent rien (mais alors, à quoi servent-ils?) et la bureaucratie d’Etat (Préfet en tête) nous fait comprendre que notre opinion ne vaut pas mieux qu’un pet de lapin. Le temps est venu pour la population de la Roya de se faire entendre. Nous ne sommes pas tous d’accord. Certain(e)s voudraient un tunnel sécurisé en sens alterné, d’autres un double tunnel, mais personne ici ne veut voir la Roya transformée en autoroute à camions.  Et puisque personne ne nous écoute, que faire?   Déjà, perturber le cours des choses, par exemple en laissant une fois par semaine nos véhicules en double file dans les villages de Tende, Fontan et Breil. A Tende, il existe un autre chemin pour les voitures – seuls les poids lourds seraient bloqués, ce qui créerait quand même un incident digne d’être mentionné. Si nous étions, disons, une trentaine de conducteurs assez déterminés pour laisser nos véhicules au milieu de la route, nous ne risquerions, au maximum, qu’un PV pour mauvais stationnement. Et nous refuserions de payer ces PV, car notre action est légitime!Ce que nous demandons: avant tout que l’avis de la population soit entendu et compris. Et pas par n’importe qui. Au moins par le Ministre des transports, en attendant mieux. Sinon nous recommencerons, encore et encore. Mais pour savoir si notre action a une chance de réussir, nous devons nous compter. Alors on vous propose ce mini référendum (choix multiple possible) :

  • Cette action m’intéresse, mais je n’ai pas de voiture.
  • Cette action m’intéresse, et j’ai une voiture.
  • Cette action ne m’intéresse pas mais je viendrai à pied pour m’assurer que tout se passe bien entre les habitants, les routiers et les gendarmes.
  •  Cette action est nulle et n’a aucun intérêt.
  • Nous avons déjà assez attendu, je viendrai le 30 mai à 10h me joindre aux autres, avec ou sans voiture, sur la rue principale de Tende (rd6204) pour dire basta au pourrissement de notre vallée  

Laissez votre réponse au commerçant, à l’artisan, au producteur ou au soignant qui vous a remis la feuille. Ce référendum est fondé sur la bonne foi et non nominatif. Merci à tous
Contact : sauvons.la.roya@gmail.com

Une réflexion au sujet de « DESOBEIR OU SOUFFRIR EN SILENCE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *