21 juin, une fête de la musique solidaire

Dans la vallée de la Roya, un nouveau tunnel est en construction pour permettre à toujours plus de camions de marchandises de passer entre l’Italie et la France. Cette nouvelle infrastructure inutile (doublement du tunnel de Tende) ruinera l’environnement et la qualité de vie. Dans le même temps, le nombre de trains pour voyageurs qui relient Cuneo à Nice a été réduit de 8 à 2 aller-retours (4 entre Nice et Tende). Cette casse du service public ne concerne pas les seuls trajets en train : écoles, hôpitaux et services postaux font aussi les frais des mesures d’austérité qui nous sont imposées.

La frontière entre l’Italie et la France se trouve par ailleurs fermée pour les personnes. Depuis plus d’un an, à la gare de Menton Garavan, la police française effectue des contrôles racistes à bord des trains avant d’enfermer et de refouler en Italie les personnes sans papiers. A Vintimille, des centaines de personnes sont raflées dans la rue, arrêtées à la frontière et déportées quotidiennement. Au cours de ces dix derniers jours, c’est un millier de personnes qui a été ainsi déporté vers des centres de rétention et « d’accueil » dans le centre et le sud de l’Italie.

Des infrastructures se développent pour augmenter les profits de quelques-uns au détriment de notre environnement naturel, les services pour les personnes sont attaqués tandis que d’autres êtres humains sont rejetés sans distinction .

Ce Samedi 18 Juin un cortège de vélos s’est mobilisé pour dénoncer la situation en cours sur ce territoire. L’objectif était de relier Breil-sur-Roya à Menton en passant par Vintimille et aller à la rencontre des migrants, qui se sont réfugiés dans une église. La « vélorution » a été bloquée à la frontière Italienne et pendant de longues heures les gens sont restés unis face à une situation insupportable et déterminés devant l’urgence d’une lutte à mener ensemble. Un lieu de ségrégation et de contrôle des populations s’est transformé en un lieu ouvert de rencontres pour discuter et s’organiser ensemble, pour lutter contre ce système qui génère l’exploitation des personnes, avec ou sans papier, et s’attaque sans vergogne à la nature. Cette mobilisation se lie au mouvement social qui depuis des mois traverse la société.

Le 21 Juin, nous habiterons ensemble cet espace, nous nous y rencontrerons pour discuter de comment agir et de comment le rendre en commun à toutes et à tous. A l’occasion de la fête de la musique, nous remplirons la vallée de notre musique. Le 21 Juin au soir, donc, assemblée et musique…

Ancienne douane française entre Fanghetto et Breil-sur-Roya.

Solidaires contre la dévastation de la nature et de notre environnement et pour la résistance au racisme des frontières.

Une réflexion au sujet de « 21 juin, une fête de la musique solidaire »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *