Tunnel de Tende : « les travaux vont bon train » ou retard important? Annonces contradictoires en France et en Italie

Côté français : Réunion d’étape du chantier du tunnel de Tende à Cunéo

Sur la page FB de la préfecture : https://www.facebook.com/Prefecture06/photos/?tab=album&album_id=929629550497627
Mis à jour : vendredi 23 septembre 2016

Une réunion d’étape du chantier du tunnel de Tende s’est tenue jeudi 15 septembre à Cunéo, en présence entre autres, du maître d’ouvrage l’ANAS (Azienda Nazionale Autonoma delle Strade), de la Sous-Préfète de Cunéo, de Mme Véronique Laurent-Albesa, Sous-Préfète Nice Montagne et des maires de Limone et Tende, MM. Francesco Revelli et Jean-Pierre Vassallo.

L’ANAS a présenté l’avancement du creusement du nouveau tunnel, à savoir 428 mètres côté Italien et 250 mètres côté Français. Côté Francais, la coulée de sable qui avait eu lieu début juillet, à l’intérieur du nouveau tunnel, a nécessité l’extraction puis le renforcement de l’ouvrage. Le creusement reprendra dès le mercredi 21 septembre, à raison de 4 à 8 mètres par jour.

Le comité de sécurité du tunnel prévoit l’ouverture, au fur et à mesure de l’avancée du nouveau tunnel, d’accès de sécurité entre le nouveau et l’ancien tunnel appelés by pass, 10 by pass piétons sont ainsi prévus dans le projet. Un by pass a été ouvert en juin dernier, un autre le sera en octobre prochain. Aussi, le tunnel devra-t-il être fermé pendant 2 jours et trois nuits du mardi 25 Octobre 2016 de 22h au vendredi 28 Octobre 6 H.

Au rythme des travaux, deux autres by pass devront être ouverts en décembre. Le tunnel sera donc à nouveau fermé pour 1 jour et 2 nuits à compter du mardi 13 décembre à 22h au jeudi 15 décembre à 6h.

Selon l’ANAS, le tunnel ne devrait pas connaître de nouvelles fermetures en journée durant les mois de janvier et février prochain afin de laisser les activités commerciales se dérouler normalement.

Pour obtenir plus de renseignements sur les travaux du tunnel, rendez-vous sur le site : http://www.tunneltenda.it/

Côté italien : Suspension des excavations de Tenda bis

La Stampa, le 23 septembre 2016

http://www.lastampa.it/2016/09/23/edizioni/cuneo/sospesi-gli-scavi-del-tenda-bis-in-italia-DhcSHWTN2vCPy8zujxg6yJ/pagina.html

traduction par Sauvons la Roya

Les excavations sur le versant italien de la nouvelle gallérie de Tende seront suspendues. La mise en demeure arrivera du secteur Infrastructures stratégiques de la Région [Piémont], probablement dès demain [24 septembre]. Motif : l’Anas n’a pas respecté une prescription contenue dans l’Evaluation de l’impact environnemental, qui impose la mise en service [pour l’approvisionnement en eau potable] de la source San Macarui di Vernante quand les bulldozers arriveront dans la zone de la nappe phréatique qui dessert l’Alac, l’aqueduc de la région des Langhe et des Alpes Cuneesi. Autrement dit, entre 330 et 650 mètres de profondeur dans la montagne. Un niveau déjà dépassé par l’entreprise Grandi Lavori Fincosit, qui a atteint les 468 mètres, et qui aurait dû s’arrêter bien avant, parce que la San Macario – que, en cas d’interférence des excavations avec la source de Tende, devrait remplacer celle-ci pour fournir l’eau potable à 107 municipalités de Monregalese, Langhe et Roero, en plus d’autres centres d’Asti et de Savonne – n’est pas encore prête.

Les travaux de captation de la source, d’un montant de 2 767 932 euros, ont commencé en 2013, et selon le site Anas, ils sont terminés. En réalité, manquent encore les tests des installations et des équipements et, surtout, la vérification de la potabilité de l’eau. C’est ce qui est ressorti ce matin à Turin, lors de la rencontre à huis clos à la Région entre les responsables de l’Anas, ceux de l’aqueduc de Langhe et les techniciens régionaux et provinciaux.

En répondant à cette question précise, le chef de la division Anas Piémont, Valter Bortolan, a admis que le seuil de l’aquifère a été atteint, sans interférence avec la source, mais que le San Macario « a besoin d’autres améliorations. » D’où la reconnaissance de la responsabilité du secteur Infrastructures stratégiques : l’architecte Riccardo Lorizzo a annoncé la mise en demeure à la poursuite des excavations en Italie. Celles-ci ne pourront recommencer qu’après la fin du test de la captation de Vernante. Cela ne se produira pas de suite : le feu vert, dans la plus optimiste des hypothèses, n’interviendra pas avant deux mois.

Et les bulldozers, qui, après les difficultés initiales, creusaient 4 mètres par jour grâce à l’utilisation d’explosifs, resteront au garage, ce qui provoquera des retards supplémentaires dans l’exécution des travaux. Sans compter que depuis la mi-Juin, les excavations en France se sont arrêtés à 251 mètres suite à un glissement de terrain de 1500 mètres cubes de matériaux boueux non encore récupérés. Suite à cela, un gouffre s’est créé au sommet de la montagne, de 800 mètres cubes de terre qui n’ont rempli le trou qu’en partie. 700 mètres cubes (et peut-être plus) manquent encore à l’appel et pourront s’effondrer à tout moment.

Lire le suite : http://www.lastampa.it/2016/09/23/edizioni/cuneo/sospesi-gli-scavi-del-tenda-bis-in-italia-DhcSHWTN2vCPy8zujxg6yJ/pagina.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *