Scandale tunnel dernières news

Traduction d’un des derniers articles sortis : www.liberoquotidiano.it/news/italia/12401817/ gallerie-sono-fatte-con-lo-sputo-sigilli-tunnel-colle-di-tenda-.html

C’est du lourd :
*“Tu sais qu’un jour ou l’autre la route va bouger, et tout va se casser”, “tu sais c’est quoi le problème ? Il y a un côté qui est en train de céder »*, *« ce doit être le côté où on n’a pas fait la fondation »*. Ces phrases terrifiantes de l’ingénieur responsable des travaux et l’un de ses salariés ont fini sur le bureau du procureur de Nice, qui a dû se résoudre à accepter la demande de ses collègues italiens pour la mise sous scellée du nouveau tunnel du col de Tende côté français.
Le Corriere della Serra rapporte que Fincosit, l’entreprise chargée des travaux pour le redoublement du tunnel entre Limone Piemonte et Tende, savait très bien comment se déroulaient les travaux et aurait exécuté « de manière frauduleuse le contrat d’entreprise des travaux, en omettant la construction d’une fondation adaptée, dotée d’une armature en béton armé, pour cinq mètres au moins, causant ainsi un éventrement et un affaissement, eux-mêmes occultés par une falsification de données ».

Il s’agit d’un mur porteur d’une hauteur de 11 mètres. L’ouvrage le plus important pour la retenue de tout le projet, qui doit supporter la route qui sort du nouveau tunnel et la protéger des glissements de terrains.
Et voici d’autres dialogues inquiétants. *« Il n’y a pas grand-chose à faire », « les ouvriers se le sont dits tout seuls : si personne ne meurt, on continue ce travail de m… Il y’a de l’eau qui sort de partout, c’est dingue, 24 calottes qui pissent de l’eau, un truc dégoutant. »*
Les murs de soutènement et les tunnels *« tiennent avec de la salive ». « En mettant les cintres …le profilage nous ferait perdre trop de temps ! Donc t’as compris ? On gagne du temps sur ça aussi … »*
Puis l’inquiétude, pour sa réputation : *« Mais le tunnel bouge … et vous avez continué à creuser ?… Enfin … tu te rends compte comme on va se ridiculiser ? ».*
*« Creuse !… creuse !…creuse !…. et puis après comme des moutons, on reprend à creuser du début… le pire c’est que l’ANAS lui ont dit mais non … mais non … on va les remonter … on nettoie tout puis on tire le béton. Qu’est-ce que tu veux tirer ? Ta montagne elle est tombée et tu veux encore tirer du béton ? ». *
En somme, tout le monde savait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *