Le chantier du tunnel de Tende à l’arrêt, la route d’accès fermée

Le remplacement du plus vieux tunnel routier d’Europe par une double galerie (un tube neuf, un tube réhabilité) est désormais dans les filets de la justice italienne qui a mis à jour un trafic de métaux et stoppé sur le chantier pendant plusieurs mois. Des travaux d’urgence sont lancés sur la route d’accès côté français par le conseil départemental.
Le chantier de doublement du tunnel de Tende, attendu depuis des décennies pour remplacer et mettre aux normes le plus vieux tunnel routier d’Europe actuellement en fonctionnement, est complètement à l’arrêt et on ne sait, à ce jour, dans quelles conditions les travaux pourront reprendre. A la suite de la mise à jour d’un trafic de métaux sur le chantier (deux cents tonnes d’acier auraient été dérobés) et de la nécessité de vérifier la conformité des ouvrages déjà réalisés, la justice italienne a ordonné fin mai l’arrêt du chantier, pendant cinq mois.
La justice française a également été saisie de l’affaire et a mené des investigations sur les travaux réalisés côté français et notamment l’aménagement de la route d’accès. A la suite, le préfet des Alpes-Maritimes a diligenté des experts sur le site et a été mis en lumière par ces experts « *l’existence d’une fissuration grave, entraînant l’instabilité du mur de soutènement d’un ouvrage à proximité du tunnel *». Le conseil départemental des Alpes-Maritimes, cofinanceur du projet, a accepté de prendre en charge, en urgence, les travaux de sécurisation. Lire la suite : www.tpbm-presse.com/le-chantier-du-tunnel-de-tende-a-l-arret-la-route-d-acces-fermee-1869.html

Une réflexion au sujet de « Le chantier du tunnel de Tende à l’arrêt, la route d’accès fermée »

  1. L’inadaptation de la route de la Roya à supporter un trafic conséquent est patent, et le futur éventuel doublement du tunnel et l’arrivée des camions tournera rapidement à une catastrophe pour la vallée et ses habitants. Évidemment, pas un Eu n’est prévu pour aménager à minima ( déviations des traversées des villages, créneaux à 3 voies … protections environnementales bruit, pollution de l’eau, jusqu’à Vintimille inclus … etc ), et n’est pas prêt de l’être, et de toute façon, signifie des années de travaux supplémentaires ….. dans une géologie problématique … sans parler du côté Italien …. En prime, le scandale actuel : bref, une affaire rondement menée par des incapables, techniques, financiers, politiques … magouilles et trafics dignes du moyen âge pour des travaux extrêmement délicats, délais et coûts qui explosent, tout ça à la solde du lobbying routier et de la bagnole … que faire maintenant ? Perso, je fréquentais volontiers la Roya, je ne suis pas prêt d’y retourner … et même côté Cuneo, bien dommage …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *