*Nouveaux avatars du Projet Tenda Bis, cette fois sur sa rampe d’accès Sud* (InfoCIR)

Dans son dernier « InfoCIR », voilà ce que note Jacques Molinari,

*[2]* *Nouveaux avatars du Projet Tenda Bis, cette fois sur sa rampe d’accès Sud*
Un contentieux diligenté par le tribunal de Cuneo sur la conduite des chantiers par l’ANAS, maître d’œuvre, a eu pour effet de mettre ces derniers sous séquestre dès le 24 mai 2017, de suspendre l’ensemble des travaux pendant plusieurs mois, et d’entrouvrir la Boite de Pandore d’un Projet suivi par la partie française au titre de co-financeur de l’ensemble.
Les deux parties, découvrant les désordres apparus sur le mur de confinement des déblais de marinage surplombant la nouvelle chaussée d’accès Sud, sont convenus d’y remédier par des travaux provisoires de sécurisation et de confortement sur lesquels Giorgio Martinotti exprime son avis de géologue dans un article publié par* La Stampa Cuneo* du 9 juillet 2017 : « *Le mur du Tende s’appuie sur une faille profonde et instable de 25 mètres ; l’ancrage proposé par les Français pour éviter l’écroulement s’y révèlerait inutile* ».
Évoquant par ailleurs les dissensions apparues – ou à prévoir – entre les différents partenaires et bureaux d’expertises italiens et français impliqués dans ce projet à rebondissements, l’auteur en conclut que « cette histoire sans fin réservera beaucoup de surprises, aussi faudra-t-il se préparer à attendre très longtemps la fin de ces travaux, ce qui prendra de nombreuses années, bien au delà des échéances fixées par le calendrier initial » *(jm/gm)**.*
*La Stampa Cuneo* ; 9 juillet 2017 ; p. 44 – 2 pages
[cf. http://www.gir-maralpin.org/TransptsDeplacemts/TendaBisLaSta mpaMurSudOrig&Trad.2017.07.09.pdf]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *