Nouveau coup de théâtre ? « Le tunnel du col de Tende dans la presse italienne »

On se rend compte que la demande répétée de révision du projet et de report du financement vers la voie ferrée, portée pendant des années par les associations de la vallée, est en train de faire son chemin dans l’esprit des élus italiens. Le scandale XXL des détournements de l’entreprise de construction y est pour beaucoup, ainsi que la décision d’interdiction des poids lourds des maires de la vallée.
Les responsables de la région Piémont sont en train de comprendre que  le double tunnel devient inutile (puisque les plus de 19 t ne pourront plus passer) et qu’un projet revu à la baisse permettrait de financer la ligne !
Contenu des articles
Les réunions:
Demain se tient une réunion à la préfecture à Cuneo. Le sujet sera : réviser le projet du Tenda-bis, avec le nouveau tube à double sens, et l’ancien aménagé en galerie de sécurité. Reporter une partie des 176 millions d’eurossur la ligne : « Rifare il progetto Tenda bis con la nuova galleria a doppio senso di marcia riservata alle auto, la vecchia riadattata a tunnel di sicurezza o turistico per bici e pedoni. E investire una parte dei 176 milioni per il rilancio della ferrovia Cuneo-Ventimiglia-Nizza. » 

 

Le chantier

– Il n’y avait plus que  23 ouvriers sur le chantier le 17 janvier. L’Anas a déclaré à la Stampa être prête à résilier le contrat :  »   Anas a «La Stampa» aveva dichiarato di essere pronta a «rescindere il contratto» con l’azienda romana delle costruzioni. »
 
M Balocco , président de la commission transport de la région Piémont déclare à la presse le 2 janvier que:
–  il pense qu’il est nécessaire de revoir le projet du tunnel  et que la region est en train d’en discuter avec l’ANAS : «  …credo sia necessaria una revisione del progetto. Ne stiamo parlando con Anas.« 
– il faut évaluer quel type de trafic peut supporter la route ( RD6024) :  « …sul Tenda bis dobbiamo valutare il tipo di traffico che la strada può reggere, soprattutto in Francia, al di là del nuovo tunnel.« 

– concernant le ligne, la convention d’exploitation est en cours de discussion et il espère une conclusion dans les prochains mois. Dit qu’il y a un accord pour renforcer la ligne et RFi envisage des trains de marchandise :

« La nuova convenzione internazionale non è stata ancora approvata dai francesi: contiamo di concludere nei primi mesi dell’anno. C’è, però, l’accordo per rafforzare la linea. Rfi sta lavorando bene e anche l’ipotesi di far viaggiare treni merci verso la Francia, come proposto dai sindaci italiani e francesi, può essere interessante. »

M Balocco , président de la commission transport de la région Piémont déclare à la presse le 20 janvier que:
– la situation est préoccupante, GL Fincosit se porte mal, ‘l’Anas pourrait rompre le contrat, ce qui permettrait de reviser le projet en conservant le vieux tunnel comme galerie de securite et le noiuveau à double sens :
« La situazione è preoccupante: la ditta Grandi Lavori Fincosit non è al massimo della floridezza – ha detto -. Il rischio d’individuare una nuova società esiste, ma potrebbe essere un’opportunità. Il superamento dell’attuale contratto può permettere all’Anas di riprogettare l’opera usando il vecchio traforo come tunnel di sicurezza o turistico e la nuova canna come galleria a doppio senso di marcia. « 
Vers un consencus
L’article mentionne une convergence vers les hypothèses de M. Balocco sur la révision du projet. En tenant compte de l’exclusion des TIR ( les poids lourds superieurs à 19 t) :

« Consensi all’ipotesi di Balocco che la nuova galleria sia a doppio senso per le auto. Esclusi i Tir.
Crescono i consensi del «partito» favorevole a riprogettare il Tenda Bis per l’utilizzo della nuova galleria a doppio senso di marcia e dell’attuale traforo come tunnel di sicurezza o turistico, riservato a bici e pedoni. Un’ipotesi lanciata dall’assessore regionale ai Trasporti, Francesco Balocco, a margine di un convegno a Roccavione sul rilancio della linea ferroviaria Cuneo-Nizza. »

Autre info
Au Danemark un chantier  dont l’appel d’offre avait été remporté par GL Fincosit est « gelé »;
Guai all’estero per Fincosit (colosso romano del settore costruzioni impegnato nella realizzazione del Tenda bis), che si è vista da poco «congelare» una commessa da 277 milioni per la costruzione dello Storstrom bridge, il terzo ponte più lungo di Danimarca: 6,5 km per collegare due isole del mar Baltico…
 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *