Tende bis: «graves défauts», Anas dissout le contrat avec l’entreprise «grands travaux Fincosit»

Merci pour la traduction.

Grave risque de pollution pour la santé…

http://www.sanremonews.it/2018/04/08/leggi-notizia/argomenti/altre-notizie/articolo/tenda-bis-gravi-inadempienze-anas-scioglie-il-contratto-con-la-fincosit.html

Article du journal Sanremonews du 8 avril 2018

Tende bis: «graves défauts», Anas dissout le contrat avec l’entreprise «grands travaux Fincosit»

Actualités – Sophia Lauren

 

Dimanche 8 avril 2018, 10:50

Parmi les violations contractuelles il y a aussi celle dénoncée par Jean-Pierre Vassalo, maire de Tende, concernant les « deux tas d’accumulations d’anhydrites »

Défaillances graves de l’entreprise

Pour ces motifs, l’Anas a résilié, «en dommages-intérêts», le contrat avec l’entreprise «Grands travaux Fincosit» pour la construction de Tende bis.

Parmi les défauts contractuels, il y a aussi celui dénoncé par Jean Pierre Vassalo, maire de Tende, concernant les « deux tas d’anhydrites qui devaient être enlevés le même jour de l’excavation, et qui ont été au contraire déposés et laissés sur place au sommet de deux vallons et sur le versant d’une rivière. »

Vassalo a parlé de « véritable catastrophe au point de vue écologique, avec des conséquences qui pourraient être très graves ».

L’Anas indique plutôt que, «dans la situation actuelle de la zone du chantier, bien qu’il n’y ait pas de danger de déversement dans la rivière de l’accumulation d’anhydrite, les préoccupations du maire de Tende feront l’objet d’une priorité d’intervention dès que l’entreprise se présentera pour le repliement du chantier ou bien l’entreprise qui lui succèdera».

L’Anas a « imposé à maintes reprises » à Grands travaux Fincosit l’enlèvement du matériel oublié du chantier « .

Le 2 février dernier, lors de l’Assemblée publique convoquée par le Préfet de Cuneo, Giovanni Russo, en présence de toutes les autorités italiennes et françaises et des représentants des communautés locales et communales des versants italiens et français, le responsable principal de de la procédure pour l’Anas, l’ingénieur Federico Murrone, a présenté tous les défauts contractuels de l’entrepreneur, en plus de ceux remarqués par le maire de Tende.

« Eu égard à ces défauts », l’ingénieur Murrone de l’Anas a présenté à cette occasion « toutes les étapes pour la résiliation du contrat en dommages-intérêts, que nous exécuterons dans les délais annoncés.»

Le 5 avril, en fait, l’Anas a émis la mesure de résiliation contractuelle au détriment de l’entrepreneur ; le responsable principal de la procédure, le même jour, a notifié l’acte à l’entreprise et à l’ANAC, l’Association nationale anti-corruption, comme l’exige la législation.

Le 6 avril, l’ordre de service a été émis à l’entrepreneur de sécuriser la zone du chantier.

L’ingénieur Murrone a convoqué l’entreprise le 30 avril (en vertu du délai requis par la législation) pour lui livrer le document concernant la tenue du chantier, et a communiqué également à l’entrepreneur la date limite du 30 mai pour le déblaiement  du chantier par tous les ouvriers et les moyens possibles.

« Comme les municipalités concernées par les travaux effectués au tunnel de Tende- a dit l’Anas-, nous nous estimons victimes des graves manquements de l’entreprise de construction Grands Travaux Fincosit, et en particulier, il a été imposé à maintes reprises à Fincosit l’enlèvement des matériaux oubliés du chantier. En raison des défaillances répétées de l’entreprise, l’Anas, comme on l’a dit, a prévu la résiliation du contrat en dommages-intérêts « .

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *