Traduction : La SNCF arnaque-t-elle les italiens ?

 Sur le front routier (tunnel de Tende) les français se sont permis de faire de l’ironie et de faire la morale sur l’efficacité italienne, mais si les choses sont ainsi je ne crois pas qu’ils puissent se permettre de nous donner des leçons.

« simplement inacceptable » est le commentaire fait par le conseiller aux transports de la région Piémont, Francesco Balocco, au mail reçu du directeur territorial de la SNCF Jacques Frossard, qui communique l’impossibilité du gestionnaire français à respecter la date du 1er mai pour la réouverture de la ligne Cuneo Ventimiglia en raison des retards provoqués par la grève de protestation contre la réforme du gouvernement français.
 
« C’est seulement le 13 avril que les français nous communiquerons le nouveau calendrier, poursuit le conseiller Balocco, et pour l’instant, nous ne savons pas s’il s’agira d’un retard de quelques semaines ou pire, d’autant que la grève se poursuivra jusqu’à fin juin.
Cette énième épisode, doublé de l’impossibilité pour la SNCF d’effectuer l’activation et le contrôle du système SCMT (?) en l’absence d’une équipe capable de le faire et du blocage concernant le renouvellement de la convention, confirment encore une fois l’attitude peu collaborative des responsables français.
Nous évaluerons d’éventuelles mesures de remplacement (ou réduction?) des investissements faits par le gouvernement italien.
 
Sur le front routier (tunnel de Tende) les français se sont permis de faire de l’ironie et la morale sur l’efficacité italienne, mais si les choses sont ainsi je ne crois pas qu’ils puissent se permettre de nous donner des leçons.
C. S. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *