Pétition : Sauvons la Roya : Balance ton Poids Lourd

Pétition : Sauvons la Roya : Balance ton Poids Lourd

Depuis 2017, les habitants de la Vallée de la Roya excédés du mépris manifesté à leur égard, ont décidé de ne plus supporter les graves atteintes à leur environnement, à leur santé, à leur cadre de vie et à leur sécurité, découlant du passage de camions lourds dans leurs villages les 5 maires, toutes étiquettes politiques confondues, ont cosigné un arrêté municipal commun interdisant le transit dans leurs agglomérations, des poids lourds de plus de 19 tonnes de port en lourd .

https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/sauvonslaroya-balancetonpoidslourd-2359.html

D’autant plus que :

Blocage des Transports Internationaux Routiers dans la Vallée de la Roya, la décision sur la requête de suspension sera prise d’ici 15 jours.
 
L’audience d’appel s’est tenue à Marseille, en présence d’Astra, de la Fai et de la Confartigianato Cuneo (syndicat patronal d’artisans): le juge se prononcera d’ici 15 jours
 
Aujourd’hui lundi 28 mai 2018 s’est tenue , près la Cour Administrative d’Appel de Marseille, l’audience d’appel relative à la requête de suspension de l’arrêté d’interdiction aux camions de poids total en charge de plus de 19 tonnes, signé par les maires de la vallée de la Roya, qui a , dans les faits, rendu ‘hors d’accès” la route départementale 6204 pour les camion lourds: une décision qui a déchaîné dans les derniers mois une avalanche de polémiques, et qui a mis en difficulté beaucoup d’entreprises de Cuneo et ligures qui ont, par la vallée de la Roya, le parcours le plus rapide (et économique) pour rejoindre la France.
 
Etaient présents à Marseille les requérants, l’association cuneese de transporteurs privés Astra, Fai Cuneo et Confartigianato Cuneo, qui ont redit , une fois de plus, pendant l’audience, leur opposition à un arrêté “illogique”, en l’absence d’un parcours alternatif valide à utiliser à la place de la RD 6204. L’objectif de la délégation de Cuneo est d’obtenir des dérogations pour els entreprises qui ont un siège au voisinage immédiat  de l’enclave de la vallée de la Roya, ce qui veut dire  en priorité celles de la Grande Province (surnom de la province de Cuneo, sud du Piémont)  et celles de la Province d’Imperia (Ligurie Ouest)
 
Le juge a désormais 15 jours (donc 28 mai +15 = 43 Mai -31= 12 juin) pour se prononcer sur la suspension de l’arrêté. Pour valider également la recevabilité de l’acte de la part des entreprises italiennes:  au TA de Nice (leur requête fut rejetée) Astra, Fai et Confartigianato Cuneo étaient requérants secondaires, et le doute  juridique plane vraiment sur ce point précis. Il faut évaluer en réalité la possibilité pour un requérant secondaire de recourir en appel: généralement cette éventualité est admise, mais en cas de requête de suspension comme celle-ci (référé?) , ceci pourrait n’être pas automatique. Donc, dans les 15 jours la requête recevra une réponse de la part du juge transalpin. (traduction JM TAGLIAFERRI)

environ.https://www.cuneodice.it/attualita/cuneo-e-valli/blocco-ai-tir-in-valle-roya-entro-15-giorni-la-decisione-sulla-richiesta-di-sospensione_15370.html « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *