Embrouilles au TendaBis, travaux à risques et le projet peut changer

Article de La Stampa intitulé  » Embrouilles au TendaBis, travaux à risques et le projet peut changer »
 
Traduction partielle par Reverso :
 

Après une première livraison partielle des travaux, pour libérer les aires de chantier occupées par les équipements, moyens et machines de Fincosit (certains sont encore là), Edilmaco avait effectué des contrôles sur 23% réalisés par l’entreprise romaine (creusé 1,5 km sur 3,3 totaux). Les résultats des tests ne seraient pas bons. De la présence d’un cratère sur le versant français du tunnel dû à un éboulement qui s’était déclaré en juin 2016, à une série d’imprécisions techniques, d’incohérences de conception, d’inefficacités et d’autres conditions potentiellement à risque, y compris pour la sécurité des travailleurs. Pour les résoudre, 102,5 millions ne seraient pas suffisants, mais il en faudrait au moins 15 autres. Et puis il y a l’alésage de la galerie historique, qui entraînerait d’autres difficultés et des coûts bien supérieurs à celui d’un nouveau tunnel. Parce que les anciennes fouilles, manuelles, ont laissé des vides et amas rocheux sur la voute où au moment de l’élargissement, elles pourraient créer des situations imprévisibles et s’effondrer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *