Archives par mot-clé : Scandale du tunnel de Tende

Les maires des cinq communes de la Roya assignés devant le tribunal administratif le 7 novembre

Suspendu une première fois par le tribunal administratif de Nice en août dernier, l’arrêté municipal porté par les maires de Tende, Fontan, Saorge, Breil-sur-Roya et La Brigue doit être rendu légal – ou non – le 7 novembre.

Suspendu une première fois par le tribunal administratif de Nice en août dernier, l’arrêté municipal porté par les maires de Tende, Fontan, Saorge, Breil-sur-Roya et La Brigue doit être rendu légal – ou non – le 7 novembre.

Et c’est avec l’espoir de le voir définitivement validé que ces derniers se rendront au tribunal.

Une fois rentré en…

Lire la suite

Où on apprend dans la presse italienne que les travaux du doublement du tunnel de tende vont reprendre fin octobre

 Et rien dans la presse française …

traduction  » SOMMET DE CUNEO
mardi 10 octobre sommet en préfecture de Cuneo pour écrire une date sûre pour l’ouverture du chantier du Tenda bis fermé depuis le 24 mai suite à la mise sous séquestre . provisoire sur les 2 versants des oeuvres…
La levée du séquestre est du 11 ‘août et le chantier aurait dû reouvrir au bout d’un mois….. mais 2 mois environ ont passé et les travaux sont toujours à l’arrêt.
Voilà de quoi on va discuter et demander à l’ANAS une date sûre qui pourrait être avant fin octobre.

Lire la suite

Lettre aux maires et à la conseillère départementale du canton Roya-Bevera-Paillons pour soutenir la présence du projet de doublement du tunnel de Tende aux assises de la mobilité.

Lettre aux maires et à la conseillère départementale du canton Roya-Bevera-Paillons pour soutenir la présence du projet de doublement du tunnel de Tende aux assises de la mobilité.

​Et d’un deuxième courrier à Hulot et Borne …

​Et d’un deuxième courrier à Hulot et Borne …

Dernier sommet franco-italien (transports)

Voir le résumé ci-dessous issu du sommet franco-italien. Il est fait état, dans la page dédiée aux transports, du tunnel de Tende et de la convention de 1970 mais aussi du Lyon / Turin (voir ci-dessous).

Objectif 1. Échanger les bonnes pratiques et croiser les réflexions sur les nouvelles politiques de mobilité

Les deux États conviennent d’échanger leurs bonnes pratiques en matière de planification des politiques de transport. Ainsi, un séminaire conjoint réunira d’ici fin 2017 les deux Ministères chargés des Transports, notamment pour présenter la nouvelle stratégie italienne en matière de mobilité « Connettere l’Italia ».

Objectif 2. Conduire ensemble les projets de transport transfrontaliers

1.

Lire la suite

Rassemblement le 3 septembre : Oui au train, non au 2ième tunnel !

*LA VALLÉE DE LA ROYA, RÉSERVOIR DE BIODIVERSITÉ RECONNU MONDIALEMENT, A ÉTÉ CHOISIE POUR Y FAIRE PASSER UN AXE ROUTIER INTERNATIONAL À HAUT DÉBIT*

*Or on sait que :*
· Le temps de parcours entre Vintimille et Turin par la Roya est le même que celui par l’autoroute en passant par Savone. Mais les transporteurs ne veulent pas payer le péage ;
· La RD6204, enregistrée comme la partie française d’une route européenne (E74) reliant Nice à Alessandria, ne correspond pas aux normes européennes ;
· Lors de la COP21, la France a pris des engagements de limitation des gaz à effet de serre ;
· Nicolas Hulot a déclaré récemment que tout grand projet d’infrastructure contesté et présentant des alternatives devait être réétudié, *et en Roya nous disposons encore (pour combien de temps ?) du TRAIN comme ALTERNATIVE MAJEURE passagers et fret ;*
· Le chantier du doublement de tunnel de Tende est entaché par un immense scandale de fraude et de malfaçons, ce qui veut dire des ouvrages sciemment mal construits qui vont faire exploser les coûts de cet ouvrage ; des suspicions de fraude planent aussi sur l’appel d’offre initial ;
· L’ANAS, maître d’ouvrage du chantier, a fait construire il y a quelques mois un pont sur l’autoroute Asti-Cuneo qui s’est tout bonnement écroulé lors des tests de circulation ; *Pourtant :*
*SOUS COUVERT DE SÉCURITÉ ET ALORS QUE LES OUVRAGES S’EFFONDRENT,*
*Les maîtres d’œuvre, après la levée des scellés par la justice française et italienne, ont décidé de rouvrir le chantier en le confiant à nouveau aux mêmes opérateurs sans même attendre les conclusions de l’enquête en cours !!!!!*
*L’ÉTAT FRANÇAIS AINSI QUE L’ANAS SE SONT PORTÉS PARTIES LÉSÉES,*
*MAIS C’EST LA POPULATION DE LA ROYA QUI EST LÉSÉE !!!*
*CAR C’EST UNE DES PLUS BELLES VALLÉES DE NOTRE RÉGION QU’ON SACRIFIE SCIEMMENT AUX LOBBIES DU TRANSPORT INTERNATIONAL DES MARCHANDISES*
*NOUS NE POUVONS COMPTER QUE SUR NOUS-MÊMES* POUR LA DÉFENDRE CAR POUR NOMBRE DE DÉCIDEURS LA ROYA NE COMPTE QUE COMME VITRINE ;
EN EFFET, COMMENT COMPRENDRE QUE SOIT DEMANDÉ LE CLASSEMENT A L’UNESCO D’UNE VALLÉE QU’ON S’APPLIQUE À DÉTRUIRE ET À POLLUER ?… Lire la suite

*Nouveaux avatars du Projet Tenda Bis, cette fois sur sa rampe d’accès Sud* (InfoCIR)

Dans son dernier « InfoCIR », voilà ce que note Jacques Molinari,

*[2]* *Nouveaux avatars du Projet Tenda Bis, cette fois sur sa rampe d’accès Sud*
Un contentieux diligenté par le tribunal de Cuneo sur la conduite des chantiers par l’ANAS, maître d’œuvre, a eu pour effet de mettre ces derniers sous séquestre dès le 24 mai 2017, de suspendre l’ensemble des travaux pendant plusieurs mois, et d’entrouvrir la Boite de Pandore d’un Projet suivi par la partie française au titre de co-financeur de l’ensemble.
Les deux parties, découvrant les désordres apparus sur le mur de confinement des déblais de marinage surplombant la nouvelle chaussée d’accès Sud, sont convenus d’y remédier par des travaux provisoires de sécurisation et de confortement sur lesquels Giorgio Martinotti exprime son avis de géologue dans un article publié par* La Stampa Cuneo* du 9 juillet 2017 : « *Le mur du Tende s’appuie sur une faille profonde et instable de 25 mètres ; l’ancrage proposé par les Français pour éviter l’écroulement s’y révèlerait inutile* ».… Lire la suite

Scandale du tunnel de Tende Informons-nous et parlons-en : semaine du 15 au 20 août

Que se passe-t-il sur le chantier du nouveau tunnel de Tende ? Vendredi dernier, le placement sous séquestre du chantier a été levé. La reprise des travaux est imminente (entre « quelques jours » et « un mois »)Avec le même maître d’ouvrage – l’Anas [1] – et avant que l’enquête ne se termine !

Rappelons que l’enquête porte tant sur l’Anas (maître d’ouvrage) et Fincosit (maître d’œuvre) que sur leurs sous-traitants, que les pièces métalliques détournées et revendues devaient servir aux travaux du tunnel, et que leur non utilisation aux fins prévues rend les travaux menés non conformes et dangereux.

Que sait-on des résultats des expertises, au-delà du mur de soutènement dont l’écroulement imminent a été empêché de justesse par un rafistolage provisoire ?Lire la suite

La Stampa 12 août 2017

*…Le procureur surveillera…* Nous avons révoqué la séquestre probatoire parce que les conseillers ont terminé les vérifications irripetibili – explique le procureur Francesca Nanni -. Anas a souscrit un document dans lequel il s’engage à remettre en sûreté le mur sur le Français large à pourvoir aux infiltrations d’eau en galerie et à remplir les vides de calotte de la même. Le conseiller de la Procuration et la Procuration même dus été tenu informées sur le déroulement de ces travaux et sur les temps. » Le procureur qui suit l’enquête avec le titulaire, Chiara Canepa, il souligne que « les enquêtes continuent, comme la consultation technique sur l’exécution des travaux. » Il n’est pas dit – le magistrat conclut – que l’accusation se basera sur les problèmes seulement objet de l’engagement d’Anas et non plus que tout ceci
…*Calendrier á revoir…* À propos du « déplacement » du mur, Anas a jusqu’à présent rassuré toujours sur la pas dangerosité, aussi en admettant que l’ouvrage se déplace.… Lire la suite